Fédération
Mayenne
Accueil > Actualités > Accueil aux mineurs étrangers isolés

Actualités


Accueil aux mineurs étrangers isolés

Le 11/08/2013

Soutien d'Olivier Richefou à l'initiative de Jean Arthuis

« En tant que Président de l’UDI en Mayenne je souhaite apporter mon total soutien à l’initiative de Jean Arthuis, Président du Conseil Général de la Mayenne et Vice Président national de notre parti.

 Les évènements dramatiques de ce week-end au large de la Sicile, 6 personnes noyées et 94 rescapées dont 55 mineures, sont un nouvel exemple de ce mal de l’immigration clandestine dont l’accueil dans nos départements des mineurs isolés n’est  que la partie visible d’un immense défi qui attend l’Europe : le contrôle des flux migratoires à ses frontières.

 Car c’est bien d’Europe qu’il doit être question et cela donne bien évidemment du sens à l’engagement humaniste de notre parti et qui pourrait douter de celui de Jean Arthuis dans ce domaine ?

 Notre parti, l’UDI, européen dans ses gènes, se doit de s’engager dans ce combat pour régler cette question de contrôle de l’immigration afin que nous soyons en mesure d’accueillir dans la dignité et dans le respect de nos valeurs fondamentales ces populations étrangères.

 Se bander les yeux, comme le fait le gouvernement français à ce jour en laissant chaque département seul face à cette situation, c’est faire la promotion des passeurs qui organisent ces trafics humains qui aboutissent à ces drames.

 Bien sûr, comme vient de le demander l’Association des Départements de France (ADF), présidée par la majorité socialiste de notre pays, c’est  l’Etat qui doit intervenir pour financer cet accueil des mineurs étrangers isolés car cela relève de la solidarité nationale et non départementale.

 La démarche courageuse de Jean Arthuis et qui suscite cette polémique, alimentée localement par des critiques des représentants du Parti Socialiste mayennais et même des tentatives pitoyables de récupération du Front National, s’inscrit en réalité dans ce nouveau courant des « lanceurs d’alerte » (whistleblower en anglais), c'est-à-dire ceux qui, en prenant des risques (et dans le cas présent un arrêté dont le fondement légal est pour le moins incertain) signale un danger en interpelant les pouvoirs publics et en voulant susciter une prise de conscience de ses contemporains.

 Alors ne bâillonnons pas une telle initiative et engageons le débat sur le plan national et européen pour définir ensemble l’Europe que nous souhaitons transmettre à nos enfants »

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact